Vitrine de magasin cassée : 10 choses à savoir avant de contacter votre assurance.

Bon nombre de personnes sont victimes d’insécurité dans leur cadre de vie et de travail, les commerçants notamment. Très souvent, ces derniers sont touchés par le cambriolage de magasin, qui nuit gravement à leur commerce. Pour ceux d'entre eux qui possèdent un local, les cambrioleurs s'en prennent aux vitrines pour avoir accès à l'intérieur du magasin ou de la boutique. Dans certains cas, toutefois, le dommage peut provenir de phénomènes naturels comme la neige et la grêle. Si comme beaucoup, vous avez été victime d’un incident qui a endommagé la vitrine de votre commerce et que vous ne savez pas comment procéder, voici quelques astuces qui pourraient certainement vous intéresser !

Évaluez les risques

Il s’agit ici de faire l’état des lieux compte tenu de l’importance des dégâts observés. Par exemple, faire le plus tôt possible appel au commissariat, à la gendarmerie ou à votre expert en sinistre pour porter plainte. L'un de ces agents va alors établir un rapport bien détaillé avant de l’envoyer à votre assurance. Ledit rapport vous sera aussi utile, car il rend compte de tous les détails possibles à propos du sinistre.

Une fois qu'il est déposé, le rôle de l’expert en sinistre sera d’estimer le montant des dommages. Ce qui fera l’objet d'une décision par rapport au montant de l’indemnité que votre assurance propose de vous verser. Par contre, il en va de votre ressort de bien vous documenter et de justifier votre réclamation. Vous devez aussi prendre des photos de la vitrine fissuree et faire l’inventaire des biens endommagés si possibles. Cet incident pourrait aussi bien être causé involontairement par un client maladroit. Il est mieux de vous en assurer. Plus vite l’inventaire est soumis, mieux votre réclamation sera traitée plus vite et dans les meilleurs délais.

Faites appel à un vitrier pour reparer vitrine fissurée

Pour réparer ou remplacer vitrine fissurée, vous avez le choix entre contacter un vitrier pour vitrine ou vous rendre vous-même responsable de la réparation. Les assureurs proposent aussi des fournisseurs avec lesquels ils ont des ententes.

Il est important de savoir que le choix de votre vitrier doit tenir compte de ses qualifications et de ses expériences dans le domaine. N'hésitez pas à demander l’avis de vos proches, car il se pourrait que l’un d’eux ait été satisfait par les prestations d’un tel professionnel. Ils seront en mesure de vous le recommander sans doute.

Le vitrier, à son tour, identifiera l’ampleur des dégâts subis par votre vitre. Pour de petits dégâts comme les vitrines très finement fissurées, vous pouvez vous-même appliquer les conseils divulgués sur Internet. En outre, il peut être question de grandes fissures, de glissement de terrain ou encore de défaut d’étanchéité. Dans ce cas, il n'est pas conseillé de mettre la main à la pâte. Faites appel aux services de votre vitrier puisqu'il s'agit de dégâts qui fragilisent la mise en sécurité de votre magasin.

Vérifiez aussi la garantie assurance de cet artisan. Pour vous mettre à l’abri d’éventuelles déconvenues plus tard après ses prestations, veuillez-vous assurer qu'il détient une garantie décennale. Il s'agit d'une responsabilité qui pèse sur les constructeurs à l’égard des maîtres d’ouvrage. Elle couvre certains dommages pouvant affecter une construction dans la solidité ou en la rendant impropre à sa destination. Contrôlez aussi sa responsabilité civile professionnelle. Celle-ci couvre les imperfections et défaillances liées à la qualité de la prestation fournie. La loi a prévu que cette responsabilité ne sera retenue que si le constructeur prouve que les dégâts causés sont la conséquence d’une cause étrangère.

Précisons aussi l'existence des dommages de nature esthétique qui n’engagent pas la responsabilité du constructeur dans les cas illustrés comme il suit :

  • fissure sans infiltration ;
  • nuance dans la teinte d’un enduit ou d’un dallage ;
  • traces inesthétiques.

Toutefois, notez bien qu’il n’est pas vraiment recommandé de vous lancer vous-même dans les réparations. Vous supprimez ainsi les preuves des dégâts aux yeux de l’assureur.

Évaluez les devis des travaux et approches de règlements de sinistre

L'évaluation des devis des travaux et approches de règlements de sinistre implique que vous preniez la peine et surtout, le soin de valider les montants alloués. Comme pour exemple, les biens à réparer, les biens à remplacer et les échéances. Ici, il est conseillé de confirmer tous ces chiffres avec votre expert en sinistre.

Retenez également que lorsque l’expert en sinistre a en sa possession l’inventaire des biens endommagés, il pourra calculer l’offre de règlement en vertu des protections, des limites et des exclusions prévues à votre contrat.

Si vous décidez de ne pas réparer votre vitrine ou de ne pas la remplacer, votre assureur se doit néanmoins de vous indemniser selon la valeur des biens endommagés au jour de l’incident, ou en tenant compte de la dépréciation.

Par conséquent, assurez-vous de bien lire les termes de votre contrat, l’offre de règlement et de signifier votre accord. Sans quoi, il n'y aura pas de place à la négociation.

Le choix de vitrine

Que vous soyez ou non un fin connaisseur en vitrerie, vous devez tout de même avoir une idée du type de vitre qui conviendrait à vos travaux. Avec l'incident survenu, il est sûr et certain que vous songeriez à acquérir une vitrine de meilleure qualité pour renforcer la sécurité de vos biens et de votre magasin. Aussi, en ayant une telle idée, vous pourrez contrôler plus facilement le choix qui sera effectué par le vitrier. Quelques sélections de verres de haute qualité s’offrent à vous.

Le verre securit

Le verre securit est 5 fois plus résistant aux chocs qu’un type de verre classique. Très souvent réservé aux hublots des avions et aux matériels blindés, il est très avantageux en matière d’isolation. Ce verre est très apprécié aussi bien par les professionnels que les particuliers à cause de ses performances en matière de durabilité et de ténacité. Il vous garantit la mise en sécurité de vos biens et locaux commerciaux.

Le verre anti effraction

Le verre anti effraction est capable de ralentir considérablement une tentative d’intrusion. Il résiste parfaitement aux chocs de toute nature. De plus, certains assureurs imposent ce vitrage anti-effraction pour garantir la mise en sécurité de vos marchandises et de votre magasin.

Le verre trempé et le verre feuilleté

Le premier est résistant aux chocs thermiques. En cas de casse, la vitrine se fragmente en petits morceaux non-coupants. Il est très recommandé pour ne point être victime d’une éventuelle coupure indésirable en cas de bris. Le second est fabriqué à base de feuilles de verre et de films plastiques. Il se décline en plusieurs épaisseurs, coloris et teintes. Il présente de nombreux atouts pour les commerçants : protection des textiles contre les rayons UV et haute résistance aux chocs.

Les volets roulants

Les volets roulants sont très utilisés pour refermer de nombreuses vitrines.

Le choix de la porte de vitrine

Si votre magasin est situé dans une grande ville, il ne pourra être attaqué compte tenu de la porte de vitrine que vous choisirez. Tout au moins, sa présence va décourager les tentatives malveillantes. Vous avez ainsi le choix entre installer une porte de vitrine blindée et une porte de vitrine en aluminium. L'une et l'autre sont très efficaces et parfaites pour ce type d'usage. Elles peuvent aussi posées dans les magasins situés dans les villes reculées ou les petites villes.

Cependant, il vous sera difficile en tant que consommateur, d’obtenir des informations vérifiées et crédibles à propos de la qualité des vitrines et des serrures. Sur ce dernier point, des sites vous proposeront une intervention d’un serrurier agréé assurances à des prix très élevés, et même parfois exorbitants. Généralement, ce sont des personnes prêtent à vos escroquer qui se déplaceront tout en vous notifiant que votre porte est en très mauvais états pour justifier des travaux inutiles. Ils vous feront alors changer la serrure de base contre une plus alléchante, sans la moindre valeur et vendue à un prix élevé. Lorsque vous tombez sur un arnaqueur, vous remarquerez que le devis élaboré s’envole très vite.

Vous devez alors faire attention au moment de choisir votre porte de vitrine et sa serrure. Afin d'être rassuré et de reconnaître les vrais serruriers réellement agréés par les assurances, vous devez savoir que chaque compagnie d’assurance a à son actif la liste de serruriers ayant pu justifier leurs tarifs. Le tarif agree assurance respecte donc une grille tarifaire de l’assureur. Il convient de vous rapprocher de votre assureur pour en avoir le cœur net.

Prenez connaissance de votre contrat d’assurances

Il est nécessaire pour vous en tant qu’assuré de prendre la peine de relire votre contrat d’assurance. C’est une étape cruciale et incontournable dans la mesure où certaines clauses spécifiques peuvent modifier les conditions d’indemnisation. Ces cas interviennent pour une vitrine cassée de façon accidentelle ou intentionnelle.

Cela vous permettra de savoir si vous êtes bien assuré, faute de quoi vous risquez d’être victime de lourdes pertes financières ou vous vous verrez refuser par votre assurance certaines prises en charge non-prévues dans les clauses de contrat. Pour bénéficier de ce type de garantie, les dommages doivent compromettre la rigidité de la vitrine.

Les types de garantie à avoir à l'œil

La garantie responsabilité civile est une garantie incluse dans différents contrats d’assurances. En cas de dommages dépendants de la responsabilité de l’assuré, c’est cette responsabilité qui permettra à votre compagnie d'assurance de vous indemniser.

Cette garantie vous permet de profiter d’une indemnisation en cas de détérioration, de destruction ou de perte d’un bien selon les bases sur lesquelles sont construits les termes d’une assurance habitation. Cependant, elle n'est pas annoncée dans tous les contrats. Ainsi, il est possible qu’elle vous soit proposée sous forme additive.

Ce que l’assurance couvre quand vous êtes victime de vitrines cassées dans votre magasin

L’assurance prend en charge les réparations ou les frais de réparations de la vitrine quand vous souscrivez à une assurance professionnelle. Elle protège votre magasin et les biens qui s’y trouvent. Pour bénéficier de ces avantages, c’est la garantie bris de glace qu’il vous faut.

Cette garantie prend en charge les frais de réparation de la vitrine cassée ainsi que les frais d’intervention. Si votre vitrine est cassée accidentellement par un client maladroit ou indiscret, cette garantie va aussi prendre en charge les dégâts subis.

Ainsi, vous réunissez toutes les conditions pour bénéficier d’une aide de votre assurance. Les accidents figurent dans les contrats d’assurance. Si vous êtes victime de vitrine vandalisée ou de tags sur vitrine, vous devez relire votre contrat pour être sûr et certain que vous avez à souscrire à cette garantie ou non avant de contacter votre assurance. Dans le cas contraire, 100 % des frais seront à votre charge.

Les biens concernés par cette prise en charge sont les fenêtres, les baies vitrées, les portes vitrées, les vitrines et les devantures. Il y a aussi les vérandas, les marquises et serres et les éléments de couvertures en polycarbonate. N'oublions pas les enseignes publicitaires et les velux.

Déclarer un sinistre

A ce propos, il est important de rappeler encore une fois que la prise de connaissance de votre contrat d’assurance habitation est souhaitée. Vous aurez ainsi une idée des clauses, du montant des franchises et des plafonds de remboursement.

Gardez vos biens détériorés ou détruits pour que l’expert constate les dégâts et maximise votre indemnisation. Remarquez aussi qu'il n’y a aucun point commun entre un début d’incident qui a occasionné des dégâts de vitrines cassées et un incendie de magasin. Cependant, il existe bien un rapprochement aux yeux des assureurs. Dans les deux cas, il s’agit d’un sinistre qui forcément doit faire l’objet d’une déclaration.

Pour bénéficier d’une prise en charge assurance chez votre assureur dans ce cas de sinistre, vous devez obligatoirement le déclarer. La déclaration de sinistre se fait auprès de l’agence où le contrat a été souscrit. Vous avez la possibilité de joindre votre assureur par téléphone. La déclaration doit toujours être faite par écrit, sur le formulaire de sinistre.

Si vous avez effectué une déclaration par téléphone, il vous sera demandé de passer faire une déclaration écrite à l’agence. Vous pourriez aussi faire votre déclaration de sinistre en ligne par mail ou via une application mobile proposant différents services parmi lesquels la possibilité de déclarer un sinistre. Vous pouvez également l’envoyer par boite postale, l’adresse de la boîte est très souvent notifiée sur votre contrat ou sur les quittances.

Demandez aussi conseil, si possible, sur les démarches à suivre pour bénéficier d’une indemnisation imposante. En cas de vol, vous devez déposer l’accusé de réception de dépôt de plainte adressé aux services compétents. Ils se chargeront de conduire votre dossier le plus tôt afin de répondre dans le temps pour la mise en securite du reste de vos marchandises. Les déclarations doivent respecter au préalable un certain nombre de règles. Le code des assurances est très strict sur les délais à respecter en matière de sinistre. Pour être dans les normes et éviter de se voir frapper de sanction, vous devez déclarer le sinistre dans un délai de :

  • 5 jours maximum à partir de la prise de connaissance du sinistre. Ce délai est applicable dans notre cas d’étude pour ce qui concerne le sinistre bris de glace ;
  • 2 jours maximum en cas de vol à compter du jour où vous avez pris connaissance du sinistre ;
  • 10 jours maximum en cas de catastrophe naturelle.

Néanmoins, cela ne vous empêche pas de faire une première déclaration sous 5 jours. Précisons que le non-respect de ces délais peuvent engendrer une déchéance de garantie et le refus d’indemnisation du sinistre. L’assureur peut également considérer que votre profil présente des risques aggravés qu’il ne tient pas à ouvrir si vous avez un passé en assurance entouré de flous. Toutefois, voici les documents à fournir :

  • vos coordonnées et numéros de contrat d’assurance ;
  • l'inventaire des dommages et leurs descriptions ;
  • les photos des dommages sur votre magasin et sur les biens ;
  • le rapport de constat qui contient et décrit les circonstances du sinistre afin de situer les responsabilités.

S’il s’agit de vol, ajoutez une copie du dépôt de plainte effectué auprès de la police. Déposez aussi les coordonnées des autres victimes s’il y en a et l'inventaire complet des objets volés et des éventuels dommages. Une lettre de déclaration exhaustive des circonstances du sinistre doit aussi être rédigée.

Par ailleurs, vous courrez une sanction par votre assureur quand vous ne déclarez pas votre sinistre. La déclaration joue un rôle important pour situer les responsabilités. Par conséquent, l’assureur a le droit de réduire d’accepter ou de refuser de vous indemniser. Dans tous les cas, votre assureur prend en considération l’absence de déclaration comme un non-respect des clauses du contrat et peut résilier ce dernier. Il vous sera alors forcé de rembourser le montant de l’indemnisation si dans un cas de sinistre, sachant bien que ce risque n’est pas couvert, vous ne le déclarez pas.

Ce qui se passe en cas de retard de déclaration

La loi vous permet d’invoquer la déchéance de garantie, mais ne prendra pas en charge le sinistre. Aucune indemnité ne vous sera non plus versée. Par conséquent, vous pouvez procéder à une révocation si vous prouvez que ce retard vous à cause un préjudice ou est dû à un cas fortuit ou de force majeure. Cette possibilité est parfois très pénible à prouver la plupart du temps. Le mieux pour éviter ces cas désagréables est de vous présenter dans les règles et dans les délais impartis.

Connaître ses droits, c’est aussi connaitre ses devoirs. Les incidents sont très fréquents dans tous les domaines activités. Ces derniers sont responsables d’importants dommages parfois irréversibles. Afin de ne pas y succomber, il est important de se faire assurer par un assureur dès que vous envisagez de pratiquer une activité commerciale. Vous vous devez également d’être sûr de bien vous assurer convenablement et de prendre connaissance du contrat pour ne pas être victime du manque d’informations.

CONTACTEZ VOTRE VITRIER
01.76.54.48.79