Que faire en cas de buée entre deux vitres ou double vitrage ?

Pour combattre la buée encore appelée condensation à l’intérieur d’un double vitrage, il faut un certain timing et une méthode bien définie. La fragilité des vitres affiche bien le niveau de précaution à prendre pour une telle opération. Comment donc procéder pour venir à bout de ce phénomène indésirable ?

Quelles sont les causes d’apparition de la buée à l’intérieur d’un double vitrage ?

L’apparition de la buée entre deux vitres est un phénomène lié à la variation de température entre l’intérieur et l’extérieur d’un bâtiment. Cette condensation apparaît principalement lorsque l’air à l’intérieur de la pièce est moins froid que celle de la surface de l’installation vitrée. Ceci est généralement dû à une défaillance du mastic autour des vitres, ce qui facilite la pénétration de l’air chaud entre les deux vitres. Aussi, une micro-fissure peut provoquer un tel problème. Par la suite, l’air froid se retrouve à cohabiter avec l’air chaud à l’intérieur des vitres, d’où la condensation.

Une fois la buée apparue, le timing pour appliquer les solutions de traitement est à prendre très au sérieux. En effet, une quelconque négligence peut propager la condensation jusqu’au-dessous de la vitre, annonçant une attaque du mur. Au cas où cela arrive, vous devrez lutter également contre la moisissure ou encore la pourriture humide, beaucoup plus dangereuse.

Contacter un vitrier pour une réparation ou remplacement du double vitrage

Quelle que soit votre habileté de bricoleur, le mieux est de contacter un vitrier professionnel pour corriger un problème de condensation. Ce professionnel est la personne la mieux indiquée aussi bien pour une réparation qu’un remplacement d’installation double vitrée défectueuse. Le vitrier pourra également vous faire profiter d’une franchise assurance.

Après combien de temps contacter un vitrier pour une réparation ?

Dans l’idéal, vous devez réagir entre 6 mois et un an après l’apparition des premiers signes d’humidité dans vos pièces. Cela vous évitera de perdre en efficacité lors du traitement de vos vitres, vu que la réparation exclut le remplacement.

Ledit traitement correspond à un ensemble de démarches concourant à évacuer l’air humide du thermos et y laisser uniquement de l’air sec. Pour ce faire, le vitrier va percer les extrémités de la vitre afin d’y insérer une solution nettoyante alcoolisée. La solution en question va extraire l’humidité et l’eau entre les vitres, avant de sécher sans laisser la moindre trace. Enfin, les trous créés dans la vitre sont refermés avec des bouchons résistants.

Toutefois, la technique ci-dessus est peu efficace pour les doubles vitrages à gaz inertes tels que le krypton ou l’argon. Ici, le remplacement du thermos est inévitable, de même qu’un cas de condensation pour vitre cassée ou fissurée.

Quid de la facture de réparation ou de remplacement ?

En tant qu’assuré, la facture est établie à votre nom, avec en complément la raison sociale du prestataire des travaux. Qu’il s’agisse de remplacement ou de réparation pour un problème de buée (assimilé à un sinistre), la franchise de votre assurance est inéluctable. Sauf si vous avez accepté une surprime en contrepartie de la disparition de celle-ci. Toutes les conditions d’application sont disponibles au sein même de votre contrat d’assurance. En effet, vous prendrez en charge une partie des coûts du sinistre (problème à l’origine de la buée) tandis que votre assurance couvrira l’autre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *