Quelle prise en charge par votre assurance pour une baie vitrée ou baie coulissante cassée ?

baie et porte vitrée

La plupart des maisons d’assurance proposent à leurs clients ce qu’on appelle : l’assurance habitation. Cette dernière est le type d’assurance désignée pour couvrir les désagréments pouvant survenir à une baie vitrée ou à une baie coulissante. En effet, l’assurance habitation dispose à quelques exceptions près de la prise en charge de bris de glace. Découvrez les dispositions concernant ce type de prise en charge.

La garantie de bris de glace pour couvrir une baie vitrée ou baie coulissante cassée ?

Le bris de glace est une partie de l’assurance habitation qui permet de couvrir la cassure accidentelle des vitres de certains éléments d’une maison. Ainsi, s’il s’agit de la vitre cassée d’une porte ou d’une fenêtre, l’assurance aide à régler les frais de réparations. Même chose pour des éléments comme les fenêtres de toit et les vitres de la véranda. Si vous avez la vitre de votre baie vitrée ou celle de votre baie coulissante qui s’est brisée par exemple, vous pouvez faire jouer votre assurance pour la réparation.

Il peut arriver que d’autres parties de la maison soient couvertes par ladite assurance. Ainsi, une franchise assurance peut par exemple accepter de couvrir les frais liés à la brisure du miroir d’une porte, de celle de la vitre d’un aquarium ou de tout mobilier se trouvant dans la maison. Cependant, cette option n’est pas automatique. Il faut donc prendre le temps de lire correctement les clauses du contrat et comparer les différentes offres. Cette recommandation est particulièrement importante lorsque vous décidez de souscrire à un contrat d’entrée de gamme. Certains contrats de ce type pourraient ne même pas couvrir les frais liés à la réparation de votre baie vitrée ou coulissante cassée.

Quelles sont les démarches à suivre pour profiter de la garantie ?

Le Code des Assurances rend obligatoire le fait que le bénéficiaire déclare le sinistre à l’assureur dans les cinq jours ouvrés suivants la constatation du préjudice. La date de constatation peut ne pas être celle à laquelle est survenu le dommage. Cette déclaration se fait par l’intermédiaire d’un certain nombre de pièces justificatives et d’une modalité bien précise. Cette dernière est précisée dans le contrat d’assurance et peut soit se faire par téléphone ou par courrier. Les pièces justificatives doivent décrire le sinistre ainsi que les circonstances de sa survenue. Une photo à l’appui est fortement recommandée.

Une fois que la déclaration a été faite, vous pouvez bénéficier de l’indemnisation. Celle-ci se fait suivant le type d’assurance bris de glace à laquelle vous avez souscrit. Si le montant des réparations n’est pas trop important, la maison d’assurance n’exigera de votre part qu’un devis provenant d’un vitrier agréé. Ceci, afin de régler les différents frais. Par contre, dans le cas où l’assureur jugera que le montant est trop élevé, ce dernier n’hésitera pas à mandater un expert avant tout remboursement.

Il faut aussi souligner que si l’assurance constate que le préjudice subi n’est pas accidentel ou est lié à la vétusté de la baie vitrée, cette dernière ne couvrira pas les frais de réparation. Il en est de même lorsque le bris est consécutif à une négligence venant de votre part. Par ailleurs, les rayures à la surface de vos baies ne sont pas suffisantes pour bénéficier de l’assurance. Il en est de même pour les problèmes concernant le transport et l’installation de ces dernières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *