Cambriolage de boutique : comment percevoir les indemnités d’assurance ?

La majorité des contrats d’assurance incluent des franchises. La somme change selon le risque assuré. En cas de cambriolage de votre boutique, vous devez saisir votre agence d’assurance pour qu’il vous vienne en aide. Plusieurs boutiques ne savent rien sur la conduite à tenir en cas de cambriolage pour percevoir les indemnités d'assurance. Quelles sont les différentes étapes d'indemnisation d'assurance ?

Saisissez le commissariat de police de proximité

Afin de bénéficier de votre indemnité d’assurance, en cas de cambriolage de votre boutique, vous devez respecter certaines étapes importantes. La première règle à suivre est de soumettre votre plainte au commissariat de police de votre district. Vous signalez ainsi le vol avec effraction de votre porte, caisse ou bien d’autres choses. Par la suite, la brigade compétente va se rendre sur les lieux pour constater réellement les faits évoqués dans la plainte. C’est pourquoi, vous devez garder les preuves prouvant effectivement le forçage de votre boutique, sinon, votre plainte sera nulle. Enfin, le commissariat de police va vous remettre un document qui prouve que vous êtes sinistrés. Ce document fait état de toutes les choses qui ont été volées.

Constatez votre assureur

En matière d’assurance, l’article L113-2 dans son point 4 est clair. Il stipule que vous devez donner avis à l'assureur dans le délai fixé par le contrat, de tout sinistre pouvant entraîner la garantie de l'assureur. Cette période ne peut être inférieure à cinq jours ouvrés. Ce délai minimal est ramené à deux jours ouvrés en cas de vol. À en croire cet article, vous devez à la suite d’un cambriolage de boutique, constater votre assureur de manière à l’informer.

Pour ce faire, vous devez mettre à disposition le document incluant tous les biens volés à votre assureur. Il faut vous servir d'un courrier recommandé avec accusé de réception. Vous devez évoquer dans celui-ci tous les détails du vol et l’estimation des dommages constatés. À ce courrier sera joint votre dépôt de plainte faite au commissariat de police. Pour prouver l’authenticité de vos biens dans d’évaluation des dommages causés, il vous est recommandé de produire certains documents.

Il s'agit entre autres de vos factures de bons de commande de vos achats, l’effraction de la porte ou de votre mur, etc. À l’instar de ces informations, votre assureur expertise votre boutique afin d’avoir une estimation concise et précise de votre situation. En fonction des dégâts, ce dernier vous verse un montant indemnisation selon la franchise. Autrement dit, l’indemnisation prend en compte la période allant de votre souscription de contrat d’assurance au sinistre.

L’indemnisation d’assurance selon la valeur des biens

Chaque boutique a sa spécialité de vente. Standardiser les indemnisations d’assurance serait injuste. En effet, une boutique de bijoux en or avec des objets de haut de gamme n’a pas la même valeur de biens qu'une boutique de biscuits. Vous devez justifier la valeur des biens volés par des factures de livraison et de possession. En procédant ainsi, vous permettez à votre assureur d’être en mesure d’évaluer et d’analyser la pertinence de votre dossier puis la valeur de vos biens. L’assureur convaincu de toutes ces données, vous indemnise à la hauteur de vos biens volés.

Les différentes étapes d’indemnisation

L’indemnisation doit suivre une procédure bien définie. En cas de cambriolage de boutique, l'assureur fait un calcul sur la base de l’ancienneté de vos biens. Il prend en compte la valeur de vos biens volés. Le résultat de ce calcul est appelé montant de vétusté. Il faut noter que le coefficient de vétusté ne doit excéder les 20 % à 30 %. Il s’applique uniquement aux biens, qui avec le temps se dégradent progressivement. Quant à ceux avec de la valeur comme dans les boutiques des grandes marques, le coefficient de vétusté reste inapplicable. En effet, pour ceux-ci, la valeur reste intacte, sans dégradation. Ces biens ne perdent pas l’admiration du public.

Cependant, quelle que soit la valeur de vos biens, votre assureur ne vous indemnise pas au-delà du prix auquel vous avez payé ces biens. En cas de cambriolage de votre boutique, plusieurs solutions vous sont soumises. Vous avez, par exemple, la réparation en nature. Dans ce cas de figure, l’agence d’assurance donne quitus à un réparateur pour vous venir en aide. Ce n'est possible que si les dégâts constatés dans votre boutique peuvent être réparés par vous-même. L’assureur vous propose une indemnisation de gré à gré.

Une somme d’argent vous est allouée pour la réalisation des dégâts. S’il advient que les cas susmentionnés ont échoué, votre assureur vous indemnise par chèque sur la base de devis ou de facture authentique. Il peut arriver que le cambrioleur soit parvenu à entrer dans votre boutique sans une effraction. Il a peut-être utilisé une fausse clé ou d’autres moyens illégaux. La procédure reste la même, peu importe la manière dont le cambrioleur a pénétré votre boutique. Vous pouvez bénéficier d’une indemnité de vol si et seulement si cela est inclus dans votre contrat d’assurance.

En définitive, toutes ces étapes sont à suivre scrupuleusement pour bénéficier des indemnités d'assurance, en cas de cambriolage boutique.

CONTACTEZ VOTRE VITRIER
01.76.54.48.79